INFO

Lorenzo contre les Honda Lorenzo contre les Honda - MOTO - Grand Prix d'Allemagne AFP Infos liées : Classement du Mondial Tous les horaires Pedrosa penche à gauche Jorge Lorenzo (Yamaha Factory), champion du monde en titre, Casey Stoner (Honda HRC), leader du championnat, et Andrea Dovizioso (Honda HRC), sont les têtes d'affiche du Grand Prix d'Allemagne ce week-end au Sachsenring, pour la 9e manche du Mondial 2011. Superbe vainqueur au Mugello, début juillet, Jorge Lorenzo (Yamaha Factory) ne sait pas encore si sa Yamaha sera compétitive sur le tourniquet du Sachsenring, où se déroule ce week-end le Grand Prix d'Allemagne. Face aux Honda, l'Espagnol aura fort à faire même si sa démonstration italienne le place comme favori logique. "C'est un circuit que je n'aime pas beaucoup", dit Lorenzo, mais cela ne l'a pas empêché l'an dernier de prendre une belle 2e place, derrière Dani Pedrosa (Honda HRC), sur l'un des deux circuits les plus courts du championnat (3,7 km) après celui de Laguna Seca (3,3 km). Son principal adversaire, Casey Stoner (Honda HRC), possède encore 19 points d'avance sur lui. L'Australien a en plus déjà gagné en Allemagne en 2008, sur une Ducati. "C'est un circuit sur lequel il faut beaucoup y travailler pour trouver les bons réglages pour la course. C'est un tracé très serré, très technique, qui demande à la fois un style de pilotage différent et des réglages différents. Il est très exigeant pour les pneus", dit-il. Comme son coéquipier Andrea Dovizioso (Honda HRC), 2e au Mugello et 3e du championnat, Stoner apprécie "l'ambiance incroyable" du circuit est-allemand. "Dovi" sera aussi un candidat à la victoire, parce qu'il est de plus en plus performant et constant, et parce que sa belle course italienne lui a donné un moral de vainqueur potentiel. Pendant ce temps, Rossi travaille... Déjà quatre fois vainqueur dans la catégorie-reine sur le tourniquet allemand (2002, 2005, 2006, 2009), Rossi avait obtenu une belle 4e place l'an dernier, 40 jours après sa chute du Mugello. Il n'est pas encore satisfait du comportement de sa Ducati GP11.1 mais continue à travailler d'arrache-pied pour qu'elle soit à son goût. "Au Mugello, nous avons commencé à explorer des réglages qu'on n'avait jamais essayés. On les a testés le dimanche au warm-up, mais sans pouvoir y passer beaucoup de temps. La moto marchait mieux en course qu'aux essais et c'est peut-être un bon point de départ pour le Sachsenring", espère le nonuple champion du monde. Candidat au podium plus qu'à la victoire, Pedrosa est en train de remonter lentement la pente (8e au Mugello) après avoir raté trois courses à cause d'une clavicule cassée au Mans. Le jockey catalan aime aussi le Sachsenring où il a déjà gagné quatre fois, dont deux en MotoGP (2007, 2010). "La dernière course m'a montré que je suis toujours capable d'aller vite. J'ai beaucoup travaillé sur ma condition physique et j'ai souvent fait de belles courses au Sachsenring. C'est toujours bon d'arriver sur une piste où on sait qu'on peut faire un bon résultat. Et comme il y a plus de virages à gauche, ça devrait m'aider aussi", explique Dani.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×