INFO

C'est le feuilleton de l'été, viendra, viendra pas ? Javier Pastore, l'attaquant argentin de Palerme devrait bien s'engager avec le PSG, même si les choses prennent un peu plus de temps que prévu. Leonardo, principal commanditaire du transfert est revenu hier, après la victoire contre Boca Juniors, sur les négociations. "Ces choses-là sont toujours longues. On est procheCela nous rend optimiste mais dans le football cela ne suffit pas. Dans le football, il faut être d'accord sur tout et si on y arrive, ce sera bien pour tout le monde. Mais il faut encore attendre et voir ce qu'il va se passer dans les prochains jours. On est en très bonnes négociations." Plus tard dans la soirée, l'équipe de Canal + annonçait même un transfert, pour Lundi ou Mardi. Omar Da Fonseca, qui connaît bien le joueur est même apparu enthousiaste à l'idée que Pastore signe... "Si Javier vient à Paris, il faut acheter un abonnement car il va offrir du spectacle" Si l'affaire venait à se conclure, Pastore deviendrait le joueur le plus cher de L1.... Et aussi le plus attendu.

Antoine Kombouaré, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, fait le forcing pour recruter Milan Bisevac, le défenseur central de Valenciennes. Et ceci malgré l'exsitence d'autres pistes à l'étranger (Luisao ? Benatia ? Juan ?). Le VAFC souhaite boucler le dossier au plus tard la semaine prochaine. Libre en juin 2012, Milan Bisevac (27 ans), le défenseur central de Valenciennes, se rapproche toujours un peu plus du Paris Saint-Germain. Après s'être entretenu mercredi par téléphone avec son nouveau directeur sportif Leonardo, Antoine Kombouaré, l'entraîneur du club de la Capitale, a appelé l'international serbe dans la journée de jeudi. La piste est encore bel et bien active. Comme nous vous l'annoncions précédemment, le négociations portent sur un transfert de 3,5 millions d'euros pour un bail de trois ans, dont les modalités restent à définir. En cas de départ de Zoumana Camara, le club parisien pourrait aussi recruter un autre défenseur axial. Leonardo et Antoine Kombouaré ont prévu de faire un point vendredi. Rendez-vous à Faro (Portugal) où les coéquipiers de Mamadou Sakho sont partis en stage. L'ex-Bordelais Alou Diarra a tenu mardi après-midi sa première conférence de presse au Centre Robert Louis-Dreyfus. La « sentinelle » a notamment parlé de ses ambitions avec l'OM. Alou Diarra, comment se passe votre intégration à l'OM ? Mon intégration se passe très bien. Il y a une super ambiance, je connaissais déjà beaucoup de joueurs ici, ça aide, et tout ça donne envie de faire de grandes choses cette saison. J'ai envie de me fixer ici et d'apporter le plus possible à ce club. Marseille a tout pour moi. Quel numéro vous a été attribué à l'OM ? J'ai le 4 pour l'instant. C'est possible que je change, mais j'aime bien ce numéro. Comment s'est passé votre bizutage ? J'ai essayé de montrer mes talents de chanteur… J'ai voulu faire un petit clin d'œil avec la chanson : « je danse le MIA », mais c'était une version un peu ratée (rire). C'était le texte le plus simple que j'avais trouvé, mais au final cela a été mitigé. J'ai eu des petits trous de mémoire, malheureusement… Quels sont les joueurs que vous connaissez ici ? Beaucoup : (Rod) Fanni, (Souleymane) Diawara, (Benoît) Cheyrou que j'ai connu avec les Espoirs et avec qui je m'entends très bien, Steve (Mandanda), Mathieu (Valbuena), (André-Pierre) Gignac des Bleus, (Vitorino) Hilton que j'ai connu à Lens et Bastia, ça me fait plaisir de tous les retrouver, ce sont de bons joueurs, c'est valorisant de tous les retrouver dans un club. « Des manques à Bordeaux » Etes-vous en concurrence avec Stéphane Mbia ? Non, pas du tout, on est partenaire, il n'y a pas de concurrence. J'aurai des concurrents à mon poste, mais l'objectif est de tous être performants pour que l'on puisse apporter chacun le meilleur, notre meilleur, à l'équipe. Quelles sont vos ambitions personnelles ? Personnellement, je souhaite être à mon meilleur niveau, mais je pense davantage ambitions collectives qu'individuelles. Tout ce que je peux apporter de mieux à l'équipe, je le ferai, et j'espère que l'OM va reprendre ce titre en championnat ce qui serait très bien, comme faire un parcours honorable en Ligue des champions. Avec Bordeaux, la saison dernière n'a pas été la meilleure. Vous avez été critiqué, ça vous donne une double motivation ? Pas du tout. L'année dernière avec les moyens qu'on avait à Bordeaux… J'ai essayé de donner le maximum, mais même en jouant à mon meilleur niveau, je ne sais pas si la situation aurait pu changer tellement il y avait des manques à Bordeaux. Je sais qu'il y a des hauts et des bas dans une carrière, et cela peut renforcer aussi, c'est comme ça que je prends la chose. Personnellement, pensez-vous avoir loupé votre saison ? Oui, j'ai loupé ma saison, mais cela a surtout été un échec collectif. Tout a tellement été défaillant que les individualités ne pouvaient être tirées que vers le bas! Certains avaient sous-estimé quelques détails et a l'arrivée, cela a donné une telle saison. C'est le collectif qui a sombré tel un navire. Dans ces cas-là, une ou plusieurs individualités ne peuvent pas redresser la situation, c'est impossible ! J'ai été un peu pris pour cible, car on attendait peut-être qu'à moi seul, je puisse arranger les choses. On m'attendait un peu comme Messi... Mais je ne suis pas Messi ! « Je dois assumer » Pour revenir à l'OM, avez-vous parlé avec le coach, qui attend beaucoup de vous ? Il m'a fait passer son message, on a déjà dialogué. Après, je ne ressens pas de poids sur les épaules. Des responsabilités, j'en ai toujours eues depuis que je joue au foot alors cela ne me fait pas peur. Je suis aujourd'hui un joueur assez expérimenté, je dois assumer. Depuis longtemps, Didier Deschamps vous voulait à l'OM. Pourquoi n'êtes-vous pas venu plus tôt ? Cela n'avait pas pu se faire l'année dernière, c'est vrai. Cela a pu se faire cette année, tant mieux. Je suis fier d'être ici, je remercie les dirigeants de l'OM. Je sais que j'arrive dans un très grand club avec des ambitions très élevées. J'ai été impressionné par les nouvelles structures du centre d'entraînement. Ça sent le bon, le neuf ! On est vraiment dans les meilleures conditions pour travailler, progresser. Confirmez-vous votre réputation d'aboyeur ? Je n'ai pas encore eu à aboyer (rire). Mais c'est dans mon tempérament, oui, c'est vrai. Je suis un mauvais perdant et un râleur, mes collègues vont devoir s'y habituer au fil des jours ! « Découvrir l'ambiance du Vélodrome » On dit aussi que vous vous en prenez souvent aux arbitres... Vous voulez parlez du rouge reçu la saison dernière (ndlr : après avoir bousculé Wilfried Bien, arbitre de la rencontre Auxerre-Bordeaux) ? Oui, bien sûr, j'ai fauté, c'était un mauvais réflexe et même si je m'étais excusé juste après le geste, c'était une sanction légitime. J'ai beaucoup appris, après cet incident je me suis remis en question. Même à mon âge, il le faut et je pense que cela ne se reproduira pas. Il vous tarde de débuter au Vélodrome avec l'OM ? Même si je sais qu'il va y avoir des travaux les prochaines années et qu'on ne pourra pas jouer dans un stade plein, je me languis de découvrir cette ambiance. J'ai tellement souffert ici avec les autres équipes, car ce n'est jamais facile de venir jouer à Marseille. Je me souviens d'une victoire de Bordeaux sur l'OM avec un beau but de Ducasse, mais je n'ai pas connu beaucoup de victoires. Ici, c'est dur de faire des résultats, je ne garde pas beaucoup de grands souvenirs… Lorsque l'OM a joué face à Manchester United, on a eu l'impression qu'un milieu défensif a fait défaut à l'équipe… Il a manqué de la réussite offensive et surtout de l'expérience pour pouvoir rivaliser. On ne peut pas mettre la faute sur une défense, un milieu, une attaque. Une équipe, c'est un tout. Là, Manchester était au-dessus et avait bien plus d'expérience que l'OM pour gérer ce genre de match. Il n'y avait rien à dire. Jouer à l'OM, c'était important pour vous dans l'optique de l'Euro 2012 ? Bien sûr. Je m'attends à avoir une pression importante ici, mais une pression légitime. C'est un club historique, tous les matchs sont de haut niveau avec l'OM, et il y a la Ligue des champions qui est très importante Après les arrivées de Benoît Pedretti et Dimitri Payet, Lille continue de travailler son recrutement. Un défenseur central, un latéral gauche, un meneur de jeu et un buteur sont recherchés par le LOSC. L’heure est à la prospection à Lille. Après avoir débuté sa campagne de recrutement avec les signatures de Benoît Pedretti (Auxerre) de Dimitri Payet (Saint-Etienne) pour pallier les départs de Yohan Cabaye (Newcastle) et Gervinho (Arsenal), ou encore de Vincent Enyeama dans les buts, le champion de France souhaite désormais attaquer la phase de renforcement de son effectif en vue de la saison prochaine. Les priorités sont ciblées : un défenseur central pour remplacer Adil Rami, parti à Valence, un meneur de jeu, un arrière gauche et un buteur. Pour le premier poste à pourvoir, Mapou Yanga Mbiwa (Montpellier) était le choix numéro 1 du staff nordiste. Une offre de six millions d’euros a été transmise au club héraultais et a été refusée par Louis Nicollin, comme il nous l’a confirmé la semaine dernière. « On ne lâchera pas, nous a assuré le président du MHSC. A moins qu’ils nous en donnent une somme énorme, le LOSC. Ils nous prennent un peu pour des jambons mais ce n’est pas grave. » Les Dogues ont donc activé la piste menant à Cédric Mongongu (Monaco). L’affaire pourrait se négocier autour de trois millions d’euros avec l’ASM (ndlr : Blackburn a néanmoins pris les devants). Pour le meneur de jeu, Jaroslav Plasil (Bordeaux) figurait dans les petits papiers lillois mais l’international tchèque a prolongé mercredi son contrat avec les Girondins pour deux saisons supplémentaires. Il ne bougera cet été. La priorité de Rudi Garcia se nomme dorénavant Marvin Martin, la nouvelle coqueluche du football français depuis ses premiers pas remarqués avec les Bleus lors de la tournée en Europe de l’Est au mois de juin dernier. Si les dirigeants sochaliens répètent à l’envie qu’ils ne lâcheront pas leur pépite, ils pourraient infléchir leur position en cas d’offre à hauteur de quinze millions d’euros. Une somme que leurs homologues nordistes hésitent à mettre sur la table pour s’attacher les services du meilleur passeur de la Ligue 1 la saison dernière. Pour renforcer le côté gauche de sa défense, l’ancien coach du Mans lorgne Benoît Trémoulinas (Bordeaux) et Cheikh M’Bengue (Toulouse), deux pistes trop onéreuses pour les finances de son club. Il a donc envisagé de se rabattre sur Cristiano Biraghi (18 ans, Inter Milan), mais sans suite. Les Lillois comptent enfin sur l’arrivée d’un buteur supplémentaire pour étoffer la ligne d’attaque et multiplient les contacts pour trouver la perle rare. La solution Youssef El-Arabi s’est évanouie avec le départ de l’ancien Caennais pour Al-Hilal. Une offre a été transmise à Chu-Young Park (Monaco), même si le Sud-Coréen privilégie un transfert vers l'Angleterre. Mevlut Erding (PSG) est toujours dans le viseur et Milan Jovanovic (Liverpool), également sur les tablettes d’Anderlecht, est lui aussi ciblé. En cas d’échec sur ces dossiers, le Marocain Mounir El Hamdaoui, écarté du groupe à l’Ajax Amsterdam, pourrait constituer une solution de remplacement peu coûteuse. A trois semaines de la reprise de la Ligue 1, les contours du futur effectif lillois sont encore flous. Ménez balance entre l'OM et le PSG, les grandes rumeurs refleurissent à Paris, Lucho veut signer à Malaga, Wenger prêt à céder Nasri gratuit et la Juve trop timide pour Bastos. Voici le Top 5 des gros dossiers mercato du jour à ne pas manquer. Découvrez aussi le Télégramme Foot Transfert, pour ne rien rater de l'actu de ces dernières 24h. Journal des transferts : l’OM veut chiper Ménez au PSG, Paris sur Luisao et Honda, Lucho préfère Malaga... J. Ménez a de fortes chances de revenir en Ligue 1 Les championnats désormais terminés, les clubs s'activent pour préparer leur effectif pour la saison prochaine. Du lundi au samedi à 18h, Maxifoot vous propose quotidiennement le best of des plus gros dossiers mercato et le résumé des principales informations de ces dernières 24 heures, avec les transferts officiels et les rumeurs méritant une attention particulière. 1- Ménez balance entre le PSG et l'OM Le PSG est son argent frais, ou l'OM et sa Ligue des Champions ? Jérémy Ménez serait proche de trancher la question. Alors qu'il est annoncé depuis plusieurs semaines sur les tablettes du club de la capitale, le milieu offensif de la Roma serait désormais proche de s'engager à Marseille, selon Europe 1 ! Désormais en place, les nouveaux dirigeants parisiens pourraient toutefois revenir à la charge. Alors qu'une offre de 8 M€ serait en préparation, Leonardo aura probablement les moyens de la revoir à la hausse si besoin. La bonne nouvelle : l'international français semble en tout cas proche de rentrer en France. Ce n'est pas tous les jours que la L1 rapatrie l'un de ses jeunes talents… 2- Luisao, Honda… le PSG fait de nouveau parler de lui Leonardo désormais en place, le recrutement parisien va peut-être enfin s'accélérer. Quelques heures seulement après l'officialisation de la prise de fonction du Brésilien, les rumeurs n'ont en tout cas pas tardé à refleurir. Le défenseur central de Benfica, Luisao (qui dispute actuellement la Copa America), serait par exemple suivi de près. En attaque, une offre de 12 M€ aurait déjà été transmise au CSKA Moscou pour Keisuke Honda, dont le nom avait été avancé en juin. Mais le Japonais n'est pas la seule cible du PSG. Jérémy Ménez (Roma), Lucas (Sao Paulo), Ganso (Santos), Mauro Zarate (Lazio) ou encore Adel Taarabt (QPR) sont sur les tablettes. Les supporters attendent désormais du concret… 3- Lucho veut aller à Malaga, mais… Lucho Gonzalez souhaite signer à Malaga. On peut le comprendre, l'Argentin veut quitter Marseille et il n'a pas reçu d'autre offre que celle du club andalou ! Alors que l'ultimatum fixé par les dirigeants de l'OM expire vendredi, José Anigo a confirmé la volonté du milieu de terrain de rejoindre la Liga, mais rappelle que son transfert a un prix. «S'il n'y a rien, il faudra bien qu'il rejoue avec nous» , a-t-il prévenu, ajoutant n'avoir reçu qu'une seule proposition, de 6 M€, il y a déjà plusieurs semaines... 4- Wenger prêt à céder Nasri gratuitement dans un an Et si la plus improbable des hypothèses concernant l'avenir de Samir Nasri devenait réalité ? A un an du terme de son contrat avec Arsenal, deux options étaient privilégiées pour l'international français : prolonger son bail avec les Gunners ou être transféré. Ce pourrait finalement être ni l'un ni l'autre. Selon la BBC, Arsène Wenger serait désormais prêt à conserver l'international français sans le prolonger et à le laisser partir libre dans un an ! L'entraîneur alsacien en aurait discuté avec ses dirigeants et aurait obtenu leur accord. Etonnant… 5- La Juventus trop timide pour Bastos Rémi Garde l'a encore répété, Lyon doit vendre avant de penser à recruter. Principal visé : Michel Bastos. Selon France Football, la Juventus Turin aurait décidé de retenter sa chance avec le milieu gauche brésilien. Mais si l'ancien Lillois est prêt à boucler ses valises du jour au lendemain, la Vieille Dame ne serait pas disposée à débourser plus de 10 millions d'euros, alors que l'OL en espère 15. En attendant une hypothétique issue favorable, le recrutement lyonnais est toujours bloqué. Pour rappel, l'OL n'a toujours pas signé le moindre joueur après un mois et demi de mercato ! Télégramme Foot Transfert - mis à jour le jeudi 14 juillet 2011 à 18h C'est officiel : - L'attaquant Pierre-Emerick Aubameyang est de nouveau prêté par le Milan AC à Saint-Etienne. - Le jeune milieu de Lille Arnaud Souquet est prêté au Paris FC. - Le gardien de Clermont Mickaël Fabre annonce un accord pour son prêt avec option d'achat à Lens. - L'attaquant Grégory Dutil (libre, ex-Fréjus) s'est engagé pour deux saisons en faveur de Nîmes. - Le milieu Patrick Vieira a mis un terme à sa carrière mais devrait rester dans l'encadrement technique de Manchester City. - Le défenseur Pascal Cygan (libre, ex-Carthagène) a décidé de mettre un terme à sa carrière. - Liverpool et Aston Villa ont trouvé un accord (estimé à 23 M€) pour le transfert chez les Reds du milieu Stewart Downing. Le TOP des bruits de couloir qu'il ne fallait pas rater : En France - L'entraîneur lillois Rudi Garcia espère encore recruter un défenseur et un attaquant. - Le latéral gauche de Lille Emerson serait d'accord avec Benfica pour un contrat de cinq ans. - Le président caennais Jean-François Fortin explique n'avoir reçu aucune offre en L1 pour l'attaquant Youssef El-Arabi qui a signé à Al-Hilal pour un salaire de 3 M€ sur quatre ans. - Le milieu de terrain d'Odense Eric Djemba-Djemba a été proposé à Saint-Etienne et Dijon. - L'entraîneur de Sochaux Mehmed Bazdarevic souhaite recruter un attaquant et un joueur polyvalent. - Le défenseur Cédric Mongongu (Monaco) négocie avec Blackburn. A l'étranger - Alex Ferguson (Man Utd) serait prêt à proposer 23 M€ et Nani à l'Inter Milan pour avoir le meneur de jeu Wesley Sneijder. - Le défenseur Jérome Boateng va quitter Manchester City pour rejoindre le Bayern Munich. - Aston Villa aurait proposé 10 M€ à Wigan pour le milieu Charles N'Zogbia. - L'attaquant Gonzalo Higuain (Real Madrid) serait la cible de Liverpool. - José Mourinho (Real Madrid) souhaite recruter l'attaquant Emmanuel Adebayor (Man City) cet été et Neymar (Santos) l'hiver prochain. - Le gardien de but de l'Espanyol Barcelone Carlos Idriss Kameni devrait signer 4 ans à la Roma. - La Roma ne souhaite pas laisser partir le milieu Danielle De Rossi. - Le nouvel entraîneur de Schalke 04 Ralf Rangnick ne compterait pas sur l'attaquant Raul.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×